Menu Fermer

Aménagement de la bande cyclable avenue de beaudésert : un vrai succès !

Après la mise en service de la nouvelle bande cyclable avenue de Beaudesert, la métropole à réalisé des comptages des cyclistes qui empruntent cette nouvelle bande. Et les résultats diffusés lundi lors du premier bilan du plan d’urgence mobilité de Bordeaux Métropole sont excellents. Sur l’avenue de Beaudésert, la métropole a ainsi dénombré par moins de 333 cyclistes sur une seule journée. Mieux, les enquêteurs avaient également pour mission d’interroger les cyclistes qui arrivaient de cet axe, et ces questionnaires ont révélés que 62% de ces cyclistes se déplaçaient à l’origine sur le secteur en voiture. Il s’agit d’un d’un report modal assez massif qui démontre le potentiel qui existe pour les modes de déplacement doux, pour autant que ces modes de transport soient pris au sérieux et que des aménagements sécurisés soient réalisés.

Bande cyclable le long de l'avenue de Beaudesert (côté est)
Bande cyclable le long de l’avenue de Beaudesert (côté est)

Sur l’avenue Marcel Dassault, ce sont près de 640 cyclistes qui ont été décomptés quotidiennement, dont un quart d’entre eux issu d’un report modal de l’automobile vers le vélo.

L’enquête révèle également que la plupart de ces cyclistes viennent de relativement loin puiqu’une majorité de cyclistes réalisait une distance supérieure à 5 km.

Sur ces 2 axes, ce sont donc près de 350 voitures qui ont été remplacées par des vélos en quelques mois seulement.

Ces 2 chiffres démontrent l’importance de la qualité et de la continuité des aménagements cyclables. Ces aménagements sécurisés sont une nécessité absolue pour espérer observer un report modal important vers les modes de déplacement doux. Les salariés de cette zone, et notamment ceux qui habitent relativement loin, sont prêts à changer leurs habitudes de transport pour autant qu’on leur propose des aménagements adaptés. Cela démontre le potentiel de report modal réalisable au niveau de la métropole et que ce potentiel peut-être activé avec des aménagements peu coûteux (pour rappel l’aménagement de Beaudesert est un aménagement provisoire réalisé dans l’urgence, en moins d’un an grâce à la mobilisation des vélotafeurs de la zone aéroportuaire).

Ces chiffres invitent Léon à vélo à poursuivre ses efforts aux côtés des salariés de la zone aéroportuaire pour obtenir des aménagements sécurisants. En particulier, nos efforts portent sur les aménagements qui pourraient (et devraient l’être dans l’urgence selon nous) être réalisés sur la D213 (avenue Marcel Dassault entre Martignas et Mérignac) et l’avenue Toussaint Catros. Ces 2 axes drainent en effet les gros pôles résidentiels des villes de Saint Médard, le Haillan, Eysines, Martignas sur Jalle et Saint Jean d’Illac. Des aménagements sur ces 2 axes permettrait avec certitude une nouvelle vague de report modal des habitants de ces secteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *